Calendrier

Novembre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
« Oct.   Déc. »
  1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30  

Connexion

?

Visites

Visites totales
(depuis le 5/10/2007)
107026
Visiteurs actuels :
000001
X
Votre navigateur bloque les cookies !!!
Les cookies sont des fichiers textes inoffensifs que le site crée sur votre ordinateur pour se souvenir de vos paramètres de configuration.
Il est important d'activer les cookies pour bénéficier de toutes les fonctionnalités du site du MMM.

Pour savoir comment activer les cookies : cliquez ici.
Vous êtes connecté en tant que : Visiteur.

Activités du MMM

Multiples sont les activités du MMM. Il vous suffit de cliquer sur les différents liens pour mesurer combien vit le club.





Les voeux du Président

Au début de chaque nouvelle année, notre Président Luc nous invite chez lui pour sabrer le champagne. C'est le traditionnel échange de voeux qui réunit chaque année beaucoup de monde.

C'est l'occasion pour nous de faire le bilan d'une année bien remplie et de lancer de nouveaux projets. Nous en profitons pour récompenser un ou plusieurs joggueurs méritants, ceux qui se sont illustrés durant l'année ou se sont investis corps et âme dans le club.

N'oubliez pas d'apporter avec vous une bouteille de champagne !! Luc vous recevra les bras ouverts et avec un grand sourire (mais ça, il le fait même sans le champagne).
Photo manquante.
Rendez-vous chez le président pour sabrer le champagne...

La tradition des voeux remonte à quelques année déjà. Elle a été instaurée par feu notre ami Jean-Bernard. C'est donc aussi le moment de nous rappeler de nos coureurs aujourd'hui disparus. Nous ne les oublions pas.

Après le discours présidentiel, nous nous retrouvons au restaurant pour célébrer les nombreuses activités à venir durant la longue année qui s'annonce. Et des projets, nous en avons encore beaucoup !

Photo manquante.
Le restaurant qui suit les voeux : toujours un très bon moment !

Copyright © 2009 - Mouscron Marathon Men - Site réalisé par François Verbrugghe